Install this theme

La langue d’o S’abandonner

Bonjour, je suis nao. Dans le cadre des mots de la langue d’O; nous allons parler de s’abandonner. J’ai bien dit s’abandonner et non pas abandonner. S’abandonner c’est quand nous décidons de danser sur l’aile du dragon. 

Les dominants sont des dragons et les soumises dansent sur leurs ailes. Danser sur l’aile du dragon est un jeu dangereux.  Un jeu qui enflamme le cœur mais aussi le corps. Au propre comme au figuré. 

C’est un jeu ou l’on mise sa volonté, ou chaque seconde ne fait que monter l’enjeu.  Mais c’est notre chemin. Un chemin que nous découvrons souvent très jeune, nous y refusant pour mieux nous y plonger quand on trouve son dragon.  S’abandonner c’est se livrer, c’est se perdre. 

Cela peut sembler étrange mais comment e trouver si l’on ne se perd pas d’abord. Se perdre pour se trouver, une étrange idée de la langue d’O. Cette série de photo est un mélange de mon monde physique et de ma représentation en avatar.  

Toutes les images sont originales. 

Merci d’avoir écouté cette ennuyeuse présentation.

Donne, don, donner, potlatch, que des jolies mots à explorer de la langue d’O. 

Bonjour, je suis nao, dans le cadre des mots de la langue d’O, nous allons parler de don.

Le don, le potlatch, consiste à offrir ce qu’il y a de plus précieux. Encore faut il se connaitre pour savoir ce qu’il y a de précieux en nous.

Il  faut s’explorer, être attentive au chemin. Celui sur lequel nous allons poser nos pieds.  Ainsi nous pouvons repérer les petits moments, les petits mouvements. Ceux avec lesquels nous construisons des secondes d’éternité. Pour nous, pour lui, pour cette échange.  

Nous les offrons comme nous les vivons. Nous offrons en potlatch, ce qu’il y a de plus précieux. Un moment de nous.

Donner, Don, Potlatch , rien que des jolis mots de la langue d’O.

Toutes les images sont originales. 

Merci d’avoir écouté cette ennuyeuse présentation.

Bonjour, je suis nao, dans le cadre des mots de la langue d’O, nous allons parler de s’apprêter.

S’apprêter, un des plus jolis mot de la langue d’O que je connaisse. Peut être le mot qui m’a fait aimer cette langue. 

S’apprêter, c’est se donner le rituel. Le rituel c’est le moment. Le moment c’est ce que nous cherchons. Le moment ou l’on est, le moment où l’on s’oublie. Le moment où l’on devient soit même. 

Trouver ce moment n’est pas simple. C’est pour cela que l’on s’y apprête. Que le rituel nous aide à le construire. Avec une chose pour chaque lieu, un lieu pour chaque chose. Avec un temps pour chaque mouvement, un mouvement pour chaque temps. 

Il n’est pas là pour vous plaire. Il n’est pas la pour nous complaire. Il est là parce qu’il est nécessaire. Nécessaire pour nous construire. Nécessaire pour rassurer.  Rassurer pour nous donner le temps  de penser. Nous  rassurer sur l’image de nous.  Dégagée de cette image nous pouvons être nous. Nous nous sommes apprêtées pour nous, pour mieux être avec vous. 

S’apprêter encore un des jolis mots de la langue d’O.

Toutes les images sont originales. 

Merci d’avoir écouté cette ennuyeuse présentation.

for master ….done

for master ….done